Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Judo Club du Bassin Saumurois

news EDJ

9 Septembre 2007 , Rédigé par DTJCBS Publié dans #Vie du club


  • L’ESPRIT DU JUDO – La newsletter - n°90 –7 septembre 2007

  •  

  • Les Mondiaux en direct !!!

  • Comme vous le savez, toute l'équipe de l'EDJ se mobilisera la semaine prochaine pour vous faire vivre les prochains championnats du monde (Sélection, calendrier et horaires dans le cahier de résultats de votre n°10) dans les conditions du direct via le blog de la rédac

  • http://espritjudo.blogspot.com

  • Faîtes circuler l'info !

  •  

  • Brésil : ça promet !

  • Les nouvelles en provenance du Brésil laissent à penser –à ceux qui en doutait encore-, qu’en dehors même de la mythique plage de Copacabana, ces 25e championnats du monde (un événement qui se déroulera à Rio pour la 2e fois après 1965) vont être animés ! Un nombre record de participants est en effet attendu à l’Arena Olimpico, théâtre des derniers Jeux Panaméricains où il fallut, en juillet, la solidarité des athlètes brésiliens et cubains pour ramener le calme après une bagarre entre supporter ! La ville de Rio elle-même traînait encore les pieds la semaine passée à l’idée d’engager les financements prévus pour l’organisation de la compétition.

  •  

  • Rififi à la fédération internationale

  • En coulisse, une vraie « baston » s’annonce pour la prise de contrôle de la Fédération Internationale… Surtout que, coup de théâtre aujourd’hui, alors que Marius Vizer, actuel président de l’UEJ, n’était pas disposé à attendre l’échéance électorale de 2009 pour détrôner le Coréen Yong Sung Park de son poste de président, ce dernier, poursuivi par des affaires de corruption, a démissionné ! Explications de Jean-Luc Rougé, le président de la FFJudo : « Je connaissais la nouvelle depuis trois jours. Le judo européen mène depuis un moment des actions pour ne pas que cette situation d’un président condamné par la justice continue à diriger le judo mondial. Une motion de défiance a été votée contre lui et les médiateurs du CIO saisis… La suite, ce sera la nomination d’un successeur par le comité exécutif de la FIJ la semaine prochaine. Un nouveau président qui pourrait être missionné jusqu’en 2009, date des élections prévues, mais pourquoi pas au-delà ? »

  • À Rio, on va donc assister à un grand chambardement avec, également, l’élection du trésorier, du secrétaire général et mais aussi du directeur de l’éducation. Le quadruple champion du monde Yasuhiro Yamashita, vivement critiqué par la France -qui devrait voter pour son concurrent- pour le manque d’action dont il a fait preuve depuis sa prise de fonction, est appelé à laisser sa place à Mohamed Meridja, actuel président de la fédération algérienne.  

  •  

  • Mondiaux - Equipe de France, les objectifs

  • Réunis hier à Paris, soit deux jours avant leur départ pour le Brésil prévu samedi soir, les athlètes sélectionnés pour ces mondiaux 2007 affichaient tous une belle sérénité. Barbara Harel légèrement blessée à deux doigts –la faute à un cours de cuisine mal maîtrisé-, se rendra bien à Rio, un vol que ne prendra pas la malheureuse Eva Bisséni, blessée à l’épaule et dont le forfait a été confirmé. Pas de gros bobo chez les garçons, Matthieu Bataille revenant en forme après une blessure au dos et certains, comme Dany Fernandes se « trouvant plus près que jamais ». Tous ont donc hâte d’y être. L’encadrement tricolore, lui, a fait le point sur la préparation et les objectifs de cette campagne pré-olympique.

  •  

  • Brigitte Deydier, Directeur technique national « faire aussi bien qu’en 2005 »

  • « L’esprit commando, ce n’est pas nous, je le laisse au rugby. Notre objectif premier sur ces championnats du monde va être de ramener des médailles, le quota olympique, on y pensera après. Nous espérons des résultats comparables à ceux du Caire (la France s’était classée 5e nation avec 1 titre, 2 médailles d’argent et 4 de bronze, NDLR), mais ce ne sera pas facile d’autant que l’on annonce une participation record de 125 nations en vue des JO (la fédération Internationale aurait d’ailleurs payé le séjour de quelques-unes des délégations venues d’Afrique notamment, NDLR). Les catégories vont donc être très denses. Dans ce contexte, la cohésion d’équipe déjà vue aux championnats d’Europe aura son importance, elle sera même essentielle. Je vois tous les athlètes très ambitieux et c’est bien. La technique, la mobilité, la précision et la prise de risque ont guidé la préparation. J’attends des résultats, avec confiance et sérénité.»

  •  

  • Christophe Brunet, responsable de l’équipe féminine « les filles ont bossé au sol »

  • « la préparation, beaucoup plus intense que celle effectuée pour les championnats du monde par équipes l’an passé à la même époque, a débuté, en mai, à Pékin avant un stage « qualitatif » avec l’équipe japonaise à Paris puis une phase fin ale entre Boulouris, Lacanau –où certaines ont pu surfer- et l’Insep. Ces semaines ont notamment été marquée par l’intervention de Jean-Pierre Gibert sur le thème de la liaison debout-sol. C’est devenu un bagage technique important pour gagner des médailles, Je ne sais pas combien de combats seront remportés en ne-waza par les filles, mais il y en aura. Elles ont les qualités pour s’exprimer. »

  •  

  • Patrick Rosso, responsable de l’équipe masculine

  • « Il faudra pouvoir aligner 7 combats »

  • « Nous avons fait une préparation sur 12 semaines, c’est long, mais c’était nécessaire quand on sait que dans certaines catégories, on va atteindre les 70 à 80 combattants, ce qui signifiera peut-être sept combats à disputer pour arriver en finale. Nous avons travaillé sur trois créneaux par jours avec des stages à l’Insep avec la Tunisie et le Brésil, à Houlgate avec Brésiliens et Japonais mais aussi la Biélorussie avec 200 judokas sur le tapis. On est ambitieux, le potentiel de l’équipe est fort et récolter les fruits de cet investissement pour les gars pourrait nous donner confiance pour la suite.»

  •  

  • Mondiaux  - TV : le judo aura encore droit à la portion congrue !

  • Triste constat : les droits tv verrouillés par l’accord passé par la Fédération Internationale de Judo avec l’agence de marketing HSI donnent à la télé japonaise toute latitude pour les retransmissions. Les phases finales sont ainsi prévues à 20h45 heure de Rio, soit des finales entre 1h et 3h du matin heure française. Une programmation –en plus du décalage horaire- qui va pénaliser quasiment tous les autres pays de la planète –hormis sans doute le Brésil- d’images des championnats du monde qui débutent jeudi prochain à Rio. Du coup, les chaînes françaises et européennes ne se sont pas bousculées au portillon. Ce vendredi, Canal+ négociaient pour arracher des droits au rabais autour de 400 000€, mais tout le monde n’a pas « Canal » et la programmation manquera sans doute de communication pour qu’un maximum de monde soit au courant. Si France 4, qui a pris la bonne habitude de retransmettre les championnats d’Europe, n’a pas fait d’offre, c’est toutefois France télévisions, avec France 2 et France 3, qui devrait proposer le plus d’images. Une équipe sera en effet à Rio pour des sujets quotidiens dans l’émission Tout le Sport et dans Stade 2 si ça voulait bien sourire pour le clan tricolore. Un effort à souligner, mais un arbre qui ne doit pas cacher la forêt du néant d’intérêt pour le judo, qui, au contraire d’autres disciplines comme la natation, n’est pas inclus dans le groupe des sports bénéficiant des échanges internationaux de programmes de télé géré par l’Union européenne de radiodiffusion (European Broadcasting Union en anglais), la FIJ ayant choisi de gérer elle-même ses droits d’images –elle qui envisageait de faire payer radio et photographes pour exercer leur métier il n’y a pas si longtemps- et donc son business. Le judo là-dedans… En attendant, la FFJudo a annoncé hier qu’elle mettrait en place une web tv à court terme. La seule chance pour le judo d’exister en images ?

  •  


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :